accumulation


accumulation

accumulation [ akymylasjɔ̃ ] n. f.
• 1336; de accumuler
1Action d'accumuler; le fait d'être accumulé. addition, agglomération, amoncellement, entassement; amas, quantité, tas. Une accumulation de richesses, de provisions. « l'accumulation des stocks » (Maurois). Une accumulation de preuves accablantes.
Écon. Accumulation des biens, du capital. épargne, investissement, thésaurisation. Taux d'accumulation.
Géogr. Entassement de matériaux d'érosion.
2 Emmagasinage d'énergie électrique. Chauffage par accumulation. Poêle à accumulation.
3Math. Point d'accumulation : point d'une partie A d'un espace topologique E dont tout voisinage contient un nombre infini de points de A.
⊗ CONTR. Dispersion, éparpillement.

accumulation nom féminin (bas latin accumulatio) Action d'accumuler ; résultat de cette action : Accumulation de preuves. Écologie Accroissement de la concentration d'une substance toxique qui transite d'un milieu naturel (eau, sol) à une plante, puis à une série d'animaux formant une chaîne alimentaire. Géographie Abandon de matériel alluvial en cours de transport par un processus d'érosion quelconque. (L'accumulation est à l'origine de formes construites : cordons littoraux, dunes, moraines, levées alluviales, amas de tufs calcaires, etc. Elle aboutit à l'exhaussement du fond marin ou de la plate-forme continentale.) Pédologie Redistribution de matières solubles, ou en suspension, liée à des phénomènes d'altération des roches. (Elle aboutit, dans les sols et dans les paysages, à des horizons et à des niveaux d'accumulation.) Philosophie Notion générale à toutes les économies mais surtout développée par K. Marx. ● accumulation (expressions) nom féminin (bas latin accumulatio) Chauffage par accumulation, dispositif de chauffage électrique utilisant le courant pendant les heures creuses (à tarif réduit) et restituant à la demande, pendant les heures de pointe, la chaleur accumulée dans des blocs ou dans de l'eau. Point d'accumulation a d'un ensemble A, point d'un espace topologique E contenant A, tel que tout voisinage dea contient un élément A autre que a. (a peut ne pas appartenir à A.) [Dans R, on prend comme voisinages les intervalles ouverts ; dans un espace métrique, les boules ouvertes B (a, r).] Accumulation du capital, d'après Marx, reproduction, dans une société capitaliste, du capital dans tous ses éléments constitutifs par incorporation croissante de la plus-value. Accumulation primitive, pour les marxistes, période où une accumulation d'origine non capitaliste (mais qui prépare l'avènement du mode de production capitaliste) provient de situations de fait : pillages, expropriation des paysans, etc. ● accumulation (synonymes) nom féminin (bas latin accumulatio) Action d' accumuler ; résultat de cette action
Synonymes :
- quantité
- réunion

accumulation
n. f.
d1./d Action d'accumuler; son résultat. Accumulation de déchets. Une accumulation de dettes l'a conduit à la faillite.
d2./d ECON Constitution de ressources ou de moyens de production destinés à accroître le capital d'une entreprise. Accumulation primitive, extensive, intensive.
d3./d GEOL Entassement de matériaux détritiques en milieu continental. Accumulation fluviatile, glaciaire, éolienne.

⇒ACCUMULATION, subst. fém.
I.— Lang. commune. Action d'accumuler; résultat de cette action :
1. Vous l'avez porté, ce coup d'œil destructeur, sur un sujet bien plus près de vous, puisque vous l'avez porté jusques sur la parole. Faculté suprême et distinctive, tu n'es plus pour eux que le fruit de l'accumulation des signes sensibles.
L.-C. SAINT-MARTIN, L'Homme de désir, 1790, p. 13.
2. À l'intérieur, c'est un effet sombre d'or noirci par l'encens de coupoles étranges, énormes chaudières byzantines, de mosaïques éternelles. Une accumulation de richesses et de dépouilles : colonnes de Saint-Jean-d'Acre, portes de Sainte-Sophie, chaire de Saint-Marc apportée d'Antioche, chevaux de bronze venus de Constantinople... plus de paganisme que de catholicisme.
J. MICHELET, Sur les chemins de l'Europe, 1874, p. 452.
3. ... cet air vicié que les quartiers pauvres, les accumulations de peuple, les fumées des usines, entretiennent dans certaines parties des grandes villes.
A. DAUDET, Jack, t. 2, 1876, p. 287.
4. Les blancs flocons qui tombaient toujours l'ensevelirent. Son corps raidi disparut sous l'incessante accumulation de leur foule infinie; et rien n'indiquait plus la place où le cadavre était couché.
G. DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, L'Aveugle, 1882, p. 314.
5. C'est une accumulation de petits débinages de Ninette, qu'elle accuse d'être adroite et dont elle dit que la meilleure définition donnée d'elle l'a été par un monsieur, qui la renseignait sur une réconciliation entre elle et la Potowska et l'expliquait parce que Ninette était « la créature la plus souple de Paris ».
E. et J. DE GONCOURT, Journal, sept. 1890, p. 1225.
6. Dans sa désolation, un sourire inconscient était monté à sa face. C'était sa lointaine et entêtée passion satisfaite, ses quatre cents francs de gages à peine écornés, économisés, placés pendant trente ans, aboutissant enfin, par l'accumulation des intérêts, à l'énorme somme d'une vingtaine de mille francs. Et ce trésor était intact, solide, déposé à l'écart, dans un endroit sûr, que personne ne connaissait.
É. ZOLA, Le Docteur Pascal, 1893, p. 221.
7. La métaphysique, comme la science, progressera par accumulation graduelle de résultats acquis, au lieu d'être un système complet, à prendre ou à laisser, toujours contesté, toujours à recommencer.
H. BERGSON, Les Deux sources de la morale et de la religion, 1932, p. 263.
8. Le règne de l'histoire commence et s'identifiant à sa seule histoire, l'homme, infidèle à sa vraie révolte, se vouera désormais aux révolutions nihilistes du XXe siècle qui, niant toute morale, cherchent désespérément l'unité du genre humain à travers une épuisante accumulation de crimes et de guerres.
A. CAMUS, L'Homme révolté, 1951, p. 167.
Rem. 1. L'accumulation implique gén. la pluralité. Elle ne concerne que les inanimés concr., avec cependant une ext. à certaines manifestations de l'activité humaine (cf. ex. 5 et 8). L'ex. 3 ne constitue qu'une exception apparente : le compl. peuple est un plur. interne désignant une pluralité de pers. traitées comme des choses; d'où la valeur dépréc. du mot. Cf. encore, pour l'emploi des collectifs, les expr. : l'accumulation de leur foule (ex. 4) l'accumulation du capital (F. PERROUX, L'Économie du XXe siècle, 1964, p. 613).
Rem. 2. L'ex. suivant montre un emploi anc. préparant l'emploi du mot dans la phys. et la techn. mod. :
9. Il ne faut cependant pas, quand on parle de l'électricité animale, attacher à ce mot le même sens qu'un faiseur d'expériences, opérant sur les machines inanimées, attache aux phénomènes dépendans de l'accumulation du fluide électrique universel.
P. CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 356.
Rem. 3. La nuance d'exagération, qui accompagne volontiers les emplois généraux du subst. (cf. ex. 2, 3, 8), disparaît des emplois techn.
II.— Emplois techn.
BIOL. Substances accumulées (dans certains tissus) :
10. On dirait quelquefois que ces enclaves accumulent en elles certaines substances, d'où le nom, purement morphologique, de grain d'accumulation qu'on leur donne.
A. POLICARD, Précis d'histologie physiologique, 1922, p. 31.
CHIM. ,,Action d'augmenter le taux de matière absorbée, l'énergie rayonnante, l'énergie électrique, de stocker une substance comme la vapeur d'eau, etc.`` (DUVAL 1959).
Coefficient d'accumulation. ,,Rapport de la vitesse avec laquelle des molécules s'adsorbent sur une surface à la vitesse avec laquelle elles se désorbent.`` (DUVAL 1959).
♦ Temps d'accumulation. ,,Temps nécessaire pour accumuler une certaine quantité d'énergie rayonnante avant qu'elle ne soit utilisée ou dissipée.`` (DUVAL 1959).
DR. Accumulation de droit. Pléthore de titre probants.
ÉCON. ,,Notion marxiste qui équivaut à celle d'investissement net.`` (ROMEUF t. 1 1956).
Accumulation capitaliste, accumulation des valeurs ,,fonction de réserve que suppose l'existence de tout stock de monnaie [immédiatement utilisable].`` (ROMEUF t. 1 1956).
ÉLECTRON. ,,Phénomène de stockage des porteurs de courant dans la cathode d'une diode à semi-conducteurs ce qui en présence d'une inversion rapide du sens du courant, donne l'apparence d'une capacité supplémentaire en parallèle avec la jonction.`` (Électron. 1963-64).
GÉOL. Sédimentation, c.-à-d. addition de matériaux au-dessus de la surface du sol ou concentration de matériaux en certains endroits à l'intérieur du sol (d'apr. PLAIS.-CAILL. 1958) :
11. Dans les milieux marins où il s'est produit de grandes accumulations de sédiments, il s'est formé peu à peu un approfondissement des bassins qui les renfermaient...
J. CAHEN, E. BRUET, Carrières, plâtrières, ardoisières, 1926, p. 242.
Accumulation fluvio-glaciaire. ,,Dépôts des eaux de fonte glaciaires à l'aval du front du glacier.`` (PLAIS.-CAILL. 1958).
Horizon d'accumulation. ,,Couche du sol où s'arrêtent les migrations par suite d'un obstacle interne.`` (PLAIS.-CAILL. 1958.
MATH. Point d'accumulation :
12. Soit P une partie d'un espace topologique E. On dit qu'un point x de E est un point d'accumulation de P si tout voisinage de x contient un point de P autre que x.
CHAMB. 1970.
Fonction d'accumulation d'un ensemble de fonctions continues, ,,fonction vers laquelle tendent, avec une convergence uniforme, les fonctions d'au moins une suite extraite de l'ensemble.`` (Lar. encyclop.).
MÉD. Accumulation stercorale. ,,Réplétion du rectum et même de l'S iliaque par des fèces dures causant au plus haut degré les accidents de la constipation (...) et parfois l'entérite (...).`` (LITTRÉ-ROBIN 1865).
PHYS., sc. et techn. nucl. ,,Accroissement du débit de dose absorbée ou de l'ionisation à l'intérieur d'une substance irradiée par un faisceau de rayons x ou (...) dû à la production d'électrons secondaires dans la substance.`` (Nucl. 1964).
Facteur d'accumulation. ,,Lors du passage d'un rayonnement à travers un milieu, rapport de la valeur totale d'une grandeur déterminée du rayonnement en un point quelconque, à la part de cette valeur due au rayonnement atteignant ce point sans avoir subi une collision.`` (Nucl. 1964).
RHÉT., STYL. Longue énumération de mots destinée à frapper le lecteur :
13. On distinguera soigneusement l'amplification de l'accumulation, dans laquelle la simple énumération des détails finit par frapper le lecteur.
MORIER 1961.
TECHNOL. Chauffage par accumulation. Chauffage électrique utilisant le courant pendant les heures creuses et qui emmagasine de la chaleur qu'il restitue dans la journée. Appareil à accumulation.
Accumulation hydraulique. Procédé d'emmagasinage de l'eau :
14. On conjugue avec la pompe d'alimentation de presse une accumulation hydraulique constituant une réserve d'eau sous pression.
R. CHAMPLY, Nouvelle encyclopédie pratique, t. 14, 1927, p. 40.
Prononc. :[]. Enq. :/akymylasiõ/.
Étymol. ET HIST. — 1. D'inanimés matériels, 1336 « état de ce qui est accumulé; action d'accumuler » (Arch. Nat. JJ 70, f° 61 v° ds GDF. Compl. :assemblement et accumulacion de terre); 1401 « action d'accumuler » (5 oct. 1401, Ord., VIII, 467, ibid. : par accumulation des escriptures); d'où terme phys. 1866, Lar. s.v. :Condensation, plus grande intensité d'une chose sur un point ou dans un lieu donné : Accumulation d'électricité, de chaleur, de vapeur, etc. (...); 2. d'inanimés non matériels, s.d. « état de ce qui est accumulé, action d'accumuler » (Orose III, fol. 7a, ibid. : accumulation de maulx) d'où emplois techn. : a) 1690 terme jur., FUR. s.v. :On dit au Palais, une accumulation de droits, quand quelqu'un prétend un heritage, un Benefice, en vertu de plusieurs droits de differente nature, comme par mort, par resignation, & (...); b) 1823 rhét., BOISTE s.v.; c) 1964 math., Lar. encyclop. : Point d'accumulation // Fonction d'accumulation.
Empr. au b. lat. accumulatio (déjà terme hortic. « rechaussement d'un arbre », PLINE, 17, 246, ds TLL s.v.) au sens propre « état de ce qui est accumulé » ds AMBR., De Vit. virt., 16, ibid. :divitiarum accumulatio acervatioque; emploi fig. ds DONAT., Ter. Eun., 728, ibid. : erroris... ac vinolentiae accumulatio; cf. lat. médiév. 1110-1125. COSMAS, Chron., 2, 1 ds Mittellat. W. s.v. :accumulatio virtutum),
STAT. — Fréq. abs. litt. :339. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 328, b) 254; XXe s. : a) 508, b) 718.
BBG. — BAR 1960. — BAULIG 1956. — Électron. 1963-64. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MORIER 1961. — Nucl. 1964. — PLAIS.-CAILL. 1958. — ROMEUF t. 1 1956. — SUAVET 1963. — UV.-CHAPMAN 1956.

accumulation [akymylɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1336; de accumuler.
1 Action d'accumuler; fait d'être accumulé. || L'accumulation de (qqch.) par qqn. || Une accumulation de capitaux, de richesses. Accroissement, addition, capitalisation. || L'accumulation des denrées, des marchandises dans un magasin. Amoncellement, entassement. || Une accumulation de provisions, de réserves. || L'accumulation du matériel de guerre avant l'offensive.(Abstrait). || Une accumulation de preuves accablantes. Amas, masse, quantité, tas.REM. De nombreux autres mots et métaphores expriment l'idée d'accumulation. Abondance, quantité; accaparement, cumul, thésaurisation; agglomération, agrégation, empilement, entassement; assemblage, collection, groupement, rassemblement, réunion; concentration, congestion, encombrement.
1 Cette accumulation du travail par les hommes et la nature !
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, V, 7.
2 Bien que j'aie toujours très bien opéré, l'accumulation des stocks d'une part, la mévente d'autre part (…)
A. Maurois, Bernard Quesnay, XXIV, p. 156.
3 Le pécheur en soi est un mythe. Ce qui existe, c'est une accumulation de tendances méritées.
F. Mauriac, Souffrances et Bonheur du chrétien, p. 50.
4 Zézé, l'autre boy et le marmiton (…) s'entassent fort inconfortablement au-dessus de l'accumulation des bagages, dans le camion.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 813.
Écon. || L'accumulation des biens, du capital.Absolument :
5 Le père de famille, autrement dit le mari ou l'époux, dans ces classes, dispose de l'argent; il alloue à sa femme les sommes nécessaires pour l'entretien de la famille; l'excédent, il le consacre à l'accumulation. S'il n'accumule pas, s'il n'épargne pas, s'il veut jouir au lieu d'investir, il entre en conflit avec sa conscience, sa famille et sa société.
Henri Lefebvre, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 70.
2 Sc. (math.). || Point d'accumulation, point dont tous les voisinages contiennent au moins un autre point.
(Géogr., géol.). Entassement de matériaux d'érosion. || Des accumulations de sédiments. || L'accumulation fluvio-glaciaire. || Surface d'accumulation.
3 Chauffage par accumulation, chauffage qui emmagasine de la chaleur à certains moments et la restitue ensuite. || Poêle à accumulation.
4 Rhét. Figure par laquelle on accumule dans une période un grand nombre de détails qui développent l'idée principale et la rendent plus frappante.
CONTR. Désagrégation, dilapidation, dispersion, dissémination, dissipation, éparpillement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accumulation — ac·cu·mu·la·tion n: increase or growth by addition esp. when continuous or repeated; specif: an increase in the amount of a fund or property by the continuous addition to it of the income or interest it generates to treat a stock dividend as… …   Law dictionary

  • Accumulation — Ac*cu mu*la tion, n. [L. accumulatio; cf. F. accumulation.] 1. The act of accumulating, the state of being accumulated, or that which is accumulated; as, an accumulation of earth, of sand, of evils, of wealth, of honors. [1913 Webster] 2. (Law)… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • accumulation — Accumulation. sub. f. v. Amas, entassement, surabondance. Accumulation de richesses. accumulation de droit. par accumulation de droit …   Dictionnaire de l'Académie française

  • accumulation — (n.) late 15c., from L. accumulationem (nom. accumulatio) a heaping up, noun of action from pp. stem of accumulare to heap up, amass, from ad in addition (see AD (Cf. ad )) + cumulare heap up, from cumulus heap (see CUMULUS (Cf …   Etymology dictionary

  • accumulation — [n] gathering or amassing accession, accretion, addition, agglomeration, aggrandizement, aggregation, amassment, augmentation, build up, chunk, collecting, collection, conglomeration, enlargement, gob, growth, heap, hoarding, hunk, increase,… …   New thesaurus

  • accumulation — Accumulation, f. acut. Accumulatio …   Thresor de la langue françoyse

  • accumulation — [ə kyo͞om΄yo͞o lā′shən, ə kyo͞om΄yəlā′shən] n. 1. an accumulating or being accumulated; collection 2. accumulated or collected material; heap 3. the addition to capital of interest or profits …   English World dictionary

  • Accumulation — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Accumulation », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot accumulation est employé dans… …   Wikipédia en Français

  • ACCUMULATION — s. f. Entassement, amas de plusieurs choses ajoutées les unes aux autres. Il se dit Des choses physiques et Des choses morales. Accumulation de matériaux, de marchandises, de denrées. Accumulation de biens, d honneurs. Accumulation de preuves.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACCUMULATION — n. f. Action d’accumuler ou Résultat de cette action. Il se dit des Choses physiques et des Choses morales. Accumulation de matériaux, de marchandises, de denrées. Accumulation de biens, d’honneurs. Accumulation de preuves. Accumulation… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.